RETOUR
imprimer

Communiqué de presse - ANISA / FFMI


Depuis la seconde guerre mondiale, la France et l’Italie se sont progressivement dotés de moyens réglementaires, techniques et humains qui ont permis une diminution importante du nombre de victimes d’incendie et une baisse régulière du coût engendré par ces sinistres.

Les professionnels ont su développer des filières d’excellence en s’appuyant sur un triptyque, matériel-homme-méthode, avec pour objectif de préserver les personnes et les biens.

Aujourd’hui, au nom d’une vision financière à court terme, les enjeux spécifiques de la sécurité incendie sont parfois négligés, au détriment de la sécurité des personnes et des biens mais également de la performance économique à long terme.

L’ANISA  et la FFMI, organisations professionnelles italiennes et françaises  souhaitent donc rappeler quelques constats essentiels.

La spécificité de la sécurité incendie

La sécurité incendie a pour objet fondamental la préservation de la sécurité et de l’intégrité des personnes. C’est une  mission essentielle à la collectivité et un droit pour tous les citoyens.

Pour faire face à cette immense responsabilité, les professionnels ont depuis longtemps fait le choix exigeant de garantir la qualité des produits et des services par des certifications tierce partie, conçues en partenariat avec les utilisateurs, les assureurs, les associations et les pouvoirs publics.

Il est donc crucial de distinguer les missions de sécurité incendie des autres missions de sécurité privée qui ont davantage vocation à la protection des biens.

Du coût réel de la sécurité incendie

Le coût de la sécurité incendie est trop souvent appréhendé sous le seul angle du coût du matériel ou des personnels. Ce cout n’est que trop rarement comparé au coût humain et financier des sinistres.

Aujourd’hui, un certain nombre d’acteurs publics et privés souhaitent diminuer le coût nominal de la sécurité incendie en rapprochant missions de sécurité incendie et missions de sureté. Outre le fait de nier les caractéristiques spécifiques de la sécurité incendie, le risque de cette approche est de conduire à la diffusion de mauvaises pratiques telles que certains secteurs de la sureté en connaissent malheureusement aujourd’hui. Un dumping social effréné se traduit toujours par la dégradation de la qualité des matériels et des compétences.

Une telle dégradation a également une conséquence claire pour les donneurs d’ordre : le niveau de sécurité n’est plus garanti et leur responsabilité est plus lourdement engagée. La performance économique à long terme est donc singulièrement menacée au nom d’un profit de court terme.

Pour une meilleure approche de la sécurité incendie

Il est donc urgent de renouveler l’approche de la sécurité incendie et d’adopter une logique de « mieux disant », intégrant une notion de coût relatif, plutôt  qu’une voie du « moins disant » dont les effets pervers, tant humains qu’économiques, auront un impact sur l’ensemble de la collectivité.


Contact : ANISA
Gilles GLIN : gillesglin@gmail.com - www.anisaitalia.it
A.N.I.S.A.
- via Palermo, 4900184 ROMA (RM)

ANISA, Association Nationale des Entreprises de Sécurité Incendie est une association italienne d'employeurs fondée en 2009. Elle représente les activités liées aux services de sécurité incendie privés, les services associés, les moyens d’intervention humains et matériels et le traitement des situations d’urgence civile. ANISA fédère plus de 30 entreprises et 5 000 salariés opérant sur tout le territoire italien.

Contact : FFMI
Jean-Bertrand HEYRAL : 01.47.17.63.03 -ffmi@ffmi.asso.frwww.ffmi.asso.fr
FFMI
- 39 rue Louis Blanc (Courbevoie) - 92038  PARIS LA DEFENSE CEDEX

La Fédération Française des Métiers de l’Incendie, FFMI, regroupe la majorité des professionnels de la sécurité incendie qu’ils soient industriels, concepteurs, fabricants ou prestataires de services.  Elle représente 280 entreprises réunies par la volonté commune d’agir pour promouvoir la qualité des produits et services destinés à  la protection contre l’incendie. Les entreprises adhérentes à la FFMI emploient 25 000 salariés pour un chiffre d’affaires global de 3 md€.

Agenda

Du 29 sept. 2020 au 1 oct. 2020
PREVENTICA LYON
Du 14 oct. 2020 au 17 oct. 2020
CONGRES FNSPF
Du 20 oct. 2020 au 22 oct. 2020
PREVENTICA NORD